4 idées pour occuper utilement votre temps pendant les trajets domicile-travail en voiture

Vous prenez votre voiture pour vous rendre au travail (comme beaucoup sur Aix-Marseille) ? Vous rencontrez parfois quelques bouchons ou vous vous ennuyez et vous pensez que ces trajets sont une perte de temps ?

On a trouvé 4 façons de mettre à profit le temps passé dans les trajets domicile-travail et il y en a pour tous les goûts.

Au menu :

  1. Améliorer votre niveau dans une langue étrangère, sans pression
  2. Écouter des témoignages sans langue de bois sur l’entrepreneuriat
  3. Rire –et tirer parti- de chroniques sarcastiques sur la « startup nation »
  4. Faire un break et écouter une histoire avec les livres audio

De quels équipements techniques avez-vous besoin ?

  1. Un réseau 4G en forme
  2. Une connexion Bluetooth entre votre smartphone et votre véhicule
  3. C’est tout.

Il va sans dire que les réglages se font avant de démarrer et que l’attention va en priorité à la route, n’est-ce pas ? 

Améliorer votre niveau dans une langue étrangère, sans pression

Vous avez besoin de travailler votre anglais ? Vous voulez être plus à l’aise à l’oral en espagnol ?

Écoutez les infos à la radio.

Avec les films/séries en VO sous-titrée en français, on n’a rien trouvé de mieux pour s’imprégner des expressions idiomatiques, se familiariser avec des tournures de phrases, apprendre de nouveaux mots grâce au contexte…

Il fut un temps où écouter la radio et regarder la télé dans une langue étrangère n’étaient possible qu’en voyage. Cela participait à l’immersion linguistique, conseillée par tous les organismes linguistiques.

Aujourd’hui, il suffit d’avoir TuneIn sur son portable et de rechercher des radios accessibles via le web pour accéder à toutes les radios du monde, même dans la version gratuite de l’appli. Facile à utiliser, elle permet de trouver des émissions, radio live, podcasts, par thème (Sports, Actualités…), par langue et de les garder en mémoire. En face de chaque logo, elle affiche le nom du média et le pays.

Oui, c’est génial.

Quelques suggestions ?

  • Pour son accent so brit et parce qu’on n’est pas rancunier : la BBC (qui a d’ailleurs lancé sa propre appli « BBC Learning english : Listening & Speaking », noté 4,7/5 sur le Play Store -2,89€)
  • Pour ceux qui suivent l’actualité sportive – et préfèrent l’accent US : ESPN Fantasy Sport 24/7
  • Les podcasts par thème de CNN
  • RNE radio nacional, la radio nationale en Espagne

Selon votre niveau de langue, vous aurez peut-être un temps d’adaptation et vous pourriez être tenté de remettre France Inter ou Europe 1.

Ne faites pas ça. Tenez bon.

  1. Vous serez surpris de la vitesse avec laquelle vous allez vous familiariser avec un chroniqueur, une émission, un thème…
  2. Si vous voulez vous dépayser et faire une vraie coupure entre travail et domicile, c’est l’idéal
  3. Personne ne vous soumettra à un quizz ou à un QCM à l’arrivée pour vérifier que vous avez bien saisi les enjeux géopolitico-économiques décrits dans cette chronique un peu longue à propos de l’influence de la balance commerciale anglaise post-Brexit sur la BCE, et donc, les taux d’intérêt dans les pays de l’UE
  4. À vous la bouffée d’oxygène: vous pourrez continuer à suivre l’actualité dans le monde, y compris en France, mais avec un regard nouveau et des analyses différentes de celles des médias français (et qui vous barbent déjà depuis quelques années).

Voir le monde d’un autre point de vue… Sounds nice, isn’t it ?

Écouter des témoignages sans langue de bois sur l’entrepreneuriat

En Mai 2018, le média canadien francophone Le Devoir a publié une courte série de podcasts (ou « balado » pour les québécois) sur l’entrepreneuriat, sans langue de bois : « Le Mythe Start-up ».

Pendant un an, Karl Rettino-Parazelli a observé les créateurs d’entreprise, leurs difficultés, les solutions qu’ils ont trouvées -souvent seuls- et en a tiré 6 podcasts de 10 à 15 minutes chacun.

Le but ? Défaire les mythes et faire la part belle aux témoignages.

L’intérêt pour nous ?

  • Écouter les expériences d’autres entrepreneurs qui ne cachent rien de leurs difficultés (0 bull***). Ce qui montre qu’ils n’ont pas démérité.
  • Entendre le point de vue d’une culture à mi-chemin entre la vision nord-américaine du business et la culture européenne.

 

Le premier épisode se trouve ici :

La suite des podcasts, c’est par ici ->

Rire –et tirer parti- de chroniques critiques sur la « startup nation »

Et pourquoi pas écouter un des pourfendeurs de la « startup nation » ?

Chroniqueur sur France Inter, Guillaume Meurice officie tous les jours dans Par Jupiter (ex- Si tu écoutes, j’annule tout) et ne manque jamais un salon sur l’innovation ou l’entrepreneuriat pour s’en moquer auprès d’ 1 285 000 auditeurs (source : Mediamétrie, Janvier 2018).

Pourquoi se faire du mal, direz-vous ? Vous allez comprendre.

Le milieu de l’entrepreneuriat, des startups et du numérique, nous y évoluons, nous le connaissons de l’intérieur.

Mais nos clients, nos partenaires, eux, proviennent parfois de milieux complètement différents et n’ont parfois rien à voir avec l’entrepreneuriat, les startups, le web. Il est important de se tenir informé de l’image de notre métier et/ou de notre milieu professionnel en dehors de ses « frontières », pour deux raisons essentielles :

  • à terme, vous pourrez mieux cerner l’opinion (et dans certains cas, les préjugés) d’interlocuteurs partageant ce point de vue. Donc anticiper les objections et mieux choisir vos arguments lorsque vous vous adresserez à lui/elle.
  • les pastilles de Guillaume Meurice font la part belle aux arguments incohérents et aux propos idiots pour prouver un postulat de départ, rappelons-le, critique sur la « startup nation » : autant dire que ces chroniques sont très utiles pour savoir exactement ce qu’il ne faut pas dire.

 

Instructif, donc.

La liste des chroniques, c’est par ici ->

Faire un break et écouter une histoire avec les livres audios

 

Et voici une dernière suggestion : écouter un livre audio.

Selon la durée de votre trajet et le nombre de pages, vous pouvez écouter un livre par jour. Alors pourquoi ne pas télécharger cet ouvrage sur cette méthode de management ou ce best seller dont tout le monde vous parle – et que vous n’avez pas le temps de lire ni chez vous, ni pendant la pause déjeuner ?

Pourquoi le livre audio ? Idéal pour vous changer les idées, faire une vraie coupure après une journée passée sur ce #@&! de dossier qui n’avance pas, et apprendre ou vous évader.

Combien de temps dure l’écoute d’un livre ? Cela varie en fonction du nombre de pages : les plus courts dureront à peu près 45 minutes, quand d’autres prendront 2 à 3 heures.

 

Audible (filiale d’Amazon)

Catalogue : Tous styles, 250 000 titres

Tarif : sans engagement, 1er livre offert puis 9,95€ pour un livre par mois

Le plus : le choix, les derniers best-sellers…

 

Kobo by Fnac

Catalogue : la liseuse de la Fnac propose également des livres audio

Tarif : application gratuite, puis un prix par livre audio, moins cher qu’en version papier

Le plus : une tarification plus souple que celle d’Audible

 

LibriVox

Catalogue : 24 000 titres, des classiques de la littérature à des ouvrages business

Tarif : 2,09€ à l’achat de l’appli

Le plus : les livres sont tous tombés dans le domaine public, donc gratuit

Similaire : AudioCité Livres Audio Gratuits

 

 

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager. Mais seulement si elles sont meilleures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *